A celui que j’ai appelé homme de ma vie…

La dernière fois que je t’ai vu, je t’ai appelé « homme de ma vie ». Elle était dans tes bras pourtant, mais j’ai refusé de la voir. Son regard, ses yeux, sa chevelure dorée : elle avait tout ce que j’aurais aimé avoir. Et maintenant, elle t’a toi. Mon amour. Mon passé. Celui qui aurait dû être mon avenir.

Tu étais l’amour de ma vie, mais je n’étais pas l’amour de la tienne. Lorsque je pense à toi, les larmes ne sont jamais très loin. Je pense à l’enfant que nous aurions eu : elle aurait eu tes yeux et mon sourire. Ta passion et mon ambition. La femme que tu serres dans tes bras si fort, nous a privé de cette enfant.

Toi, la fille qui est désormais dans son coeur, prends soin de lui pour moi. Rappelle lui à quel point tu l’aimes chaque jour, enlace-le comme si c’était la première fois et embrasse le comme si c’était la dernière. Tu as pris l’homme de mes rêves, mais je ne t’en veux plus. A ta place, j’aurais fait la même chose que toi.

Alors, homme de ma vie, pars avec elle et ne te retourne pas. Redevenons ce que nous étions auparavant : deux inconnus heureux. Pars de ton côté, j’irai du mien. Laissons les portes de notre destin se refermer à jamais. Tu as fait battre mon coeur, comme personne, mais tu m’as aussi détruite, comme personne. Pars, mon amour. Par, pour toujours.

Désormais, tu es celui dont on ne doit plus prononcer le nom.

-Melinda.

Publicités

3 réflexions sur “A celui que j’ai appelé homme de ma vie…

  1. Que la vie est cruelle parfois et qu’il est difficile d’admettre que si nous aimons il faut savoir parfois laisser partir l’autre que nous croyions aimer… parce que ce que nous aimions en fait c’était notre désir d’un certain type de vie et non la personne en face de nous qui elle, avait un désir de vie différent du nôtre.
    L’alchimie de la rencontre a obscurci notre jugement, d’autres péripéties ont pimenté l’histoire… et il ne reste plus qu’à digérer la leçon, sécher nos larmes et repartir… bon courage, le temps fera son oeuvre et pansera les plaies d’une affaire de coeur qui a semble-t’il bien mal fini.

    Aimé par 1 personne

  2. L’amour pour la vie je n’y jamais cru. J’ai retrouvé la femme que je voulais à vie. Je n’ai rien regretté. Le temps avait terni l’image que j’en faisais . j’aime bien ton : il y en a eu, il y en a, il y en aura!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s